Coupe Spengler 2014

Quel plaisir de gagner une deuxième fois d’affilée cette Coupe Spengler !

Ce tournoi est amical on le sait; mais il est le tournoi amical le plus important, le plus retransmis et le plus relevé avec trois équipes de KHL, Team Canada et Davos. N’en déplaise à certains, les matchs présentés par le GSHC et ces adversaires ont été joués à un excellent niveau et avec une forte intensité, il suffit de voir la réaction de Boucher à l’issue de la demi-finale pour s’en convaincre si cela était nécessaire.

Une coupe de gagnée et un objectif réussi pour cette saison, il en reste deux. Bien-sûr, j’échangerai toutes les coupes Spengler et coupes Suisse contre cet ignoble vase jaune, mais il trônera un jour ou l’autre aux Vernets !

Est-ce que le GSHC est une équipe de coupe ? Il est encore tôt pour le dire. En tout cas, aujourd’hui on peut dire que la Coupe Spengler lui convient. Il reste encore deux matchs à gagner pour obtenir une deuxième coupe qui est elle aussi décriée; toutefois, les quatre derniers clubs encore en lice démontrent qu’il faudra de la réussite et que l’équipe devra sortir deux gros matchs. Je ne doute pas qu’ils donneront tout pour la ramener à sa place aux Vernets.

Cette coupe Spengler a été l’occasion de confirmer l’amélioration, entrevue depuis ce début de championnat, du power-play. Comme cela a déjà été indiqué, l’agrandissement des zones a changé la donne. Toutefois, il est nécessaire d’indiquer que Loeffel, Kast et Ta. Pyatt ont un impact important dans cette phase de jeu. A mes yeux, l’entraîneur n’a pas une grande responsabilité sur le power-play et le crédit doit être donnée aux joueurs.

De coutume, les organisateurs davosiens invitent le vainqueur à remettre en jeu son titre. C’est le genre d’invitation très difficile à refuser et je serai ravi de revoir l’équipe à Davos le jour de la Restauration 2015. Et vous qu’en pensez-vous ?

2 commentaires sur “Coupe Spengler 2014

  1. Tu as raison de noter que les joueurs ont un rôle majeur dans la réussite qui est la nôtre dans l’exercice du powerplay. Je veux simplement relever que le coach intervient, au moins, dans le choix de ceux qui embarquent dans les unités spéciales de supériorité numérique. Une analyse match par match des résultats de cet exercice montre que si Loeffel, Kast et autres Pyatt sont alignés très régulièrement depuis le début de la saison à 5 contre 4, notre phase prolifique coïncide avec l’alignement de Jacquemet dans la 1ère brigade spéciale. Les 7 derniers matchs, ce ne sont pas moins de 9 goals qui ont été produits par celle-ci, dont 4 marqués par le dit Jacquemet ! Alors, est-ce le fruit du hasard ? Je n’en suit pas sûr, parce qu’il y a clairement une excellente alchimie entre ce joueur et les frères Pyatt voire avec Kast et Loeffel. Là où un D’Agostini shootait, on voit un Arnaud qui fait une passe lumineuse, sans compter que le jeu semble beaucoup plus fluide avec des passes simples et rapides. La statistique hyper positive de notre jeu en PP n’a jamais été si élevée que depuis l’alignement de ce joueur mis en place par CMS. Alors, cette situation n’est-elle qu’un feu de paille ? L’avenir nous le dira…

    Aimé par 1 personne

    • Merci Besse pour ton commentaire.
      L’apport de Jacquemet m’avait échappé et semble correcte.
      C’est surprenant de constater qu’il est plus efficace que d’Agostini. Bravo à lui, ce joueur démontre un état d’esprit absolument remarquable.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s