Juge unique (suite…)

Lors de l’interview de Steinmann réalisé en décembre par planetehockey.com, le journaliste précisait que les décisions du juge unique ne sont quasiment jamais désavouées par le Tribunal de la ligue. Pas de bol, un deuxième désaveu (cas Wick) en moins d’une année (le premier cas Picard en demi-finale des playoffs ayant été certainement omis volontairement lors de l’interview). Dans les deux cas, en faveur du gshc avec deux conclusions proches, soit que les images TV ne permettaient pas pour le Tribunal de juger si la charge avait été bien effectuée sur la tête.

Steinmann a précisé qu’il y avait un aspect politique dans ces décisions. Avant de faire de la politique, je lui suggère d’abord de s’assurer que les images TV démontrent clairement la faute du joueur genevois incriminé !

A ce jour, le sondage indique (voir plus bas) que seulement 17% des lecteurs pensent que le juge unique est injuste envers les clubs romands.  Pour ma part, la statistique démontre d’elle-même une injustice flagrante. Peut-être que la majorité des supporters conclut que ces deux désaveux démontrent seulement l’incompétence du juge.

En moyenne les équipes romandes sont sanctionnées 80% de plus que les équipes non romandes. Cette statistique pourrait être expliquée si tous les clubs romands avait un jeu dur et/ou des joueurs violents. On peut dire que le gshc présente un jeu dur et engagé mais cela n’est pas valable pour Fribourg et Lausanne. Un juge unique incompétent ou mauvais ne devrait pas présenter une différence géographique. Ces mauvaises décisions et son incompétence devraient être réparties sur toute la Suisse.

Par contre, cette statistique permet de juger de la « politique » du juge. Par exemple, les clubs romands (gshc, Fribourg et Lausanne) sont sanctionnés en moyenne 120% de plus que Bern, Zurich et Kloten (trois poids lourds de la ligue). Une incompétence ne devrait pas montrer une différence si forte.

Pour quelles raisons le ligue et le juge refusent l’invitation de la seule émission de qualité (Les Puckalistes) ? Aurait-il peur de devoir se justifier face à Rochette sur les grandes disparités de ces décisions ? Comment peut-on continuer à justifier l’anonymat des professionnels le conseillant dans ces décisions ?

Cette situation, avec la nomination de Beat Kaufmann (jugé coupable par une tribunal civil d’avoir faussé le championnat pendant de nombreuses années) à la tête des arbitres, décrédibilisent gravement le hockey suisse !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s