En route pour les demi-finales

  

La grande différence entre les deux équipes étaient que les joueurs genevois depuis leur premier entraînement l’été dernier étaient concentrés sur un seul objectif les play-off avec en ligne de mire la conquête du Graal. Alors que pour les joueurs fribourgeois l’objectif était d’éviter à tout prix de renouveler l’expérience play-out. Cette différence d’état d’esprit était très visible durant cette série.

Les joueurs genevois déterminants ont été Romy, Mayer et Bezina. Trois joueurs suisses qui ont fait la différence par rapport à leur homologue fribourgeois Sprunger, Conz et N’Goy.

L’approche tactique et l’exécution par les joueurs a été adaptée au jeu fribourgeois. Les fribourgeois s’attendaient à recevoir de nombreuses charges lourdes et une pression forte sur le porteur du puck. Les genevois ont laissé volontairement le puck aux fribourgeois en maîtrisant leurs attaques loin du but de Mayer, tout en allant à fond lors de chaque opportunité même lors de box-play (3 buts pour les genevois, dont l’inoubliable égalisation de Romy). Les joueurs genevois devaient « simplement » faire confiance au système et leur approche tactique pour décrocher la victoire.

Une qualification acquise sans trop de douleurs ni trop de dépenses d’énergies à l’exception de la blessure de Rubin suite à la charge contre la tête de Sprunger le multi-récidiviste blanchi par le juge unique.

Troisième qualification en trois ans, c’est une magnifique performance en tenant compte des moyens financiers à disposition pour les genevois par rapport aux autres équipes du championnat.

Nous sommes à nouveau sur la route de Lugano pour la troisième fois consécutive. Même si les joueurs n’ont pas énormément changé par rapport à la saison dernière, la grande différence est le changement d’entraîneur. Doug Shedden, un entraîneur dur avec une grande expérience qui a remplacé Fischer, un novice qui semble surtout avoir une haute estime de lui-même. Les luganais se sont qualifiés facilement face à Zug qui pour beaucoup de spécialistes était un outsider très sérieux pour le titre.

Il est très difficile de juger l’état de l’infirmerie lors des play-offs, évidemment les retours de Riat, Wick, Rubin et Almond seraient utiles. Il reste 5 cinq jours pour soigner leur bobo et éventuellement retrouver la forme.

L’approche tactique et physique face aux luganais seront différentes que celles aperçues face aux fribourgeois. Les genevois vont certainement laisser moins d’espace à l’armada offensive luxueuse de Lugano, l’impact physique devrait être aussi plus puissant et présent.

C’est un grand plaisir d’attendre la suite en profitant des émotions positives transmises par cette équipe.

Plus que 8 victoires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s