Antonietti, un putain d’héros – Brunner, une starlette

C’est bien à une magnifique victoire d’équipe que l’on a assisté hier.

Une fois de plus, face à l’adversité, les joueurs genevois ont démontré leur force de caractère. Les blessures, la maladie, le manque de réussite, les suspensions provisoires injustifiées et une équipe luganaise avec un budget démesuré n’ont pas empêchés les guerriers genevois d’aller chercher une magnifique victoire à l’extérieur.

C’est la marque de fabrique de McSorley; qu’elle que soit les éléments en défaveur, il faut travailler, travailler et encore travailler avec la confiance en un système qui fonctionne; c’est le seul moyen de faire basculer les énergies négatives en énergies positives.

Les joueurs ont tout donné, de Loeffel qui se retrouve en ailier, à Iglesias qui a fait un match parfait, Mayer qui est resté dans son match jusqu’à la dernière seconde, à Pyatt qui malgré le manque de compétition et peut-être grâce à la frustration a mis dans le vent cette fiotte de Lapierre pour l’égalisation, à Lombardi omniprésent sur glace, à Captain Bezina, Vukovic et Mercier les trois tours infranchissables, à Romy rusé, rapide et déterminé, à Fransson que l’on croyait en permanence sur la glace, à Jaquemet, Kast et Pedretti les gros travailleurs de l’ombre, à Gerber qui malgré son contrat signé en poche se donne coeur et âme, à Douay et Heinemann qui sont la fierté du mouvement juniors.

Il y en avait un qui était un peu en dessous, c’est D’Agostini mais son rôle est particulièrement difficile dans ce genre de situation ou la victoire est obligatoire, il fera le job à une autre occasion, aucun doute. J’avoue que je serai très curieux de voir évoluer cette équipe avec les trois centres étrangers et Romy durant les playoffs.

Je n’oublie pas notre PUTAIN D’HEROS (© Cole), Antonietti qui avec son but m’a renvoyé dans mes souvenirs à la Resega, il y a une année, lors des playoffs. L’action du but que j’ai regardé en boucle résume à elle seule toutes les qualités de cette équipe : confiance, travail, solidarité, volonté de gagner, prise de risque et système de jeu parfaitement maîtrisé; c’était simplement jouissif ! En face, on constate sur cette même action l’attitude bien différente de Brunner, le joueur ayant le plus gros salaire de LNA. Ces deux-là n’ont pas les mêmes motivations de joueurs de hockey professionnels.

C’est 1 à 1 dans la série, rien n’est fait. La défaite doit être lourde pour les luganais qui perdent l’avantage de la glace. Ce n’est plus Fischer à la barre et je ne doute pas que Shedden arrivera à re-motiver ses joueurs. Le momentum à changer de côté, les genevois doivent en profiter et tout faire pour le conserver, mais il ira du côté des luganais avant la fin de cette série. Les joueurs genevois sauront ce qu’ils doivent faire pour aller le récupérer.

Plus que 7 victoires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s