Daniel Vukovic – Nouveau capitaine !

vukovic     

A quelques heures de l’annonce officielle, le blog qui risque de faire un gros plouf a décidé d’annoncer en exclusivité mondiale le nom du nouveau capitaine du GSHC : DANIEL VUKOVIC.

Le blog qui fait plouf plouf ne prend pas le risque de placer Cyril Hanouna au rang de digne successeur de Pierre Desproges sur un avenir hypothétique.

Le blog qui fait plouf plouf plouf annonce un scoop. Un scoop qui fait vendre pour en finir avec les banalités. Un scoop qui devrait lui faire exploser les « j’aime » sur Facebook.

Le blog qui fait plouf plouf plouf plouf va donner ces sources. Il ne va pas se cacher sous l’anonymat d’un informateur de niveau 1. Il s’agit de plouf lui-même, le grand caliméro du hockey romand incapable d’aligner une phrase sans faute d’orthographe avec son style d’écriture condescendant et alambiqué. C’est uniquement grâce son esprit de synthèse et sa vanité qu’il affirme 24 heures avant l’annonce officielle au risque d’en prendre plein la gueule en cas d’échec.

Mais quittons les moutons et revenons au sujet : Daniel Vukovic. A 30 ans, il reçoit le « C » sur son maillot. En 2008, il arrive au club à 22 ans par la petite porte en provenance d’une université américaine à la faveur d’un passeport rouge à croix-blanche. A l’époque, pas grand monde imaginait la carrière qu’il a déjà accomplie en Suisse. Il est immédiatement mis sous l’aile de Bezina (qui est capitaine depuis 2 ans avec ces 28 ans). Vukovic apprendra à ses côtés et s’occupera des tâches occultes si importantes pour une équipe. Il restera dans l’ombre avec respect pour ces adversaires et une grande capacité de sacrifice pour le bien de l’équipe.

Vukovic est le parfait exemple de l’intégration des jeunes joueurs étrangers. Un des premiers, d’une longue liste de joueurs nord-américains ayant un aïeul suisse débarquant aux Vernets (comme Almond, Wick, Traber, Petschenig pour ne citer que ceux qui sont encore servettiens). Avec le temps, il est devenu genevois et très apprécié par les supporters grenats. Il reçoit logiquement le « A » en 2014.

La place est libre. Le grand frère est parti poursuivre sa carrière en KHL. Vuko doit reprendre le flambeau. Cela commence par prendre à son tour sous son aile Petschenig pour l’aider à s’intégrer dans le championnat suisse. Il deviendra naturellement le leader d’une équipe construite avec les qualités qui sont les siennes : fidélité, respect, sacrifice et ambition. Une équipe qui veut gagner des titres, bousculer les ténors et faire peur à tous ces adversaires. Il connait la maison par cœur, après avoir été le lieutenant de Bezina, il sera un Capitaine sérieux, digne et enthousiaste, un parfait représentant du club.

Il lui manque une sélection avec l’équipe nationale qui parle le suisse-allemand. Patience, elle viendra…

Ces dernières années, je rêvais de voir Bezina soulever la coupe. Le temps passe et la frustration est toujours présente mais aujourd’hui le plaisir d’imaginer Vuko arracher cette coupe aux bourbines me réjouis et je ne doute pas que Goran Bezina sera dans le souvenir de beaucoup de monde à cet instant précis.

Merci Vuko et au boulot, le meilleur est à venir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s