Fin de saison régulière

Le GSHC termine le championnat à la sixième place. Une place qui correspond à la valeur intrinsèque de l’équipe.

L’équipe a très longtemps fleurté avec la huitième place jusqu’à la fin de l’année. Elle a fait de très bons mois de janvier et février qui aurait pu lui permettre de viser la cinquième place. Gerbe et Spaling s’avèrent aujourd’hui d’excellents étrangers n’en déplaisent à beaucoup de « spécialistes » très critiques à leur égard l’automne dernier.

Le début de saison a été difficile avec les blessures de Vukovic, Mercier, Fransson et Antonietti. Ce n’est pas un hasard que les résultats ont été stabilisés quand tous les défenseurs revenaient en pleine possession de leur moyen. Petschenig a poussé Antonietti au bout du banc. Jacquemet n’a jamais autant scoré en LNA. Loeffel semble être un routinier, son jeu offensif est toujours excellent et son jeu défensif bien meilleur que lors de son arrivée. Mayer a fait un excellent championnat; très sûr sur sa ligne et très utile avec sa canne malgré les frayeurs qu’ils donnent aux supporters.

En attaque, une concurrence rarement vu à Genève en particulier chez les jeunes. Impose semble avoir poussé Schweri au bout de banc (voir à Ajoie pour le début des playoffs). Slater a vécu une saison difficile sur la glace; il doit monter en puissance s’il désire être sur la glace ces prochaines semaines. Almond apporte autant qu’un centre étranger; Romy revient d’une grosse blessure, je ne doute pas que son niveau va s’améliorer. En dehors d’une excellente profondeur de banc, le club a engagé Paré et Bezina pour terminer la saison. Il me semble que l’effectif du gshc à l’approche des playoffs n’a jamais été aussi fort sur le papier.

Je m’amuse à me souvenir les prédictions des journalistes romands (particulièrement Andrey et Berset) qui annonçaient une saison difficile pour le GSHC à cause de l’organisation administrative et l’arrivée des canadiens (arguments repris de manière très maladroite par Maillard et Surdez). Le club de LNA qui vit des moments très difficile et en grande partie à cause de mauvaises décisions administratives se trouve plutôt au bord de la Sarine.

La préparation est terminée et maintenant place aux choses sérieuses : les playoffs. Pour me mettre dans le bain, j’ai revu l’excellent documentaire de Pierre Morath « Les règles du jeu ». Les playoffs sont le terrain de jeu de McSorley qui est fabuleux pour obtenir le meilleur de tous ces joueurs. Ils ont 11 matchs à gagner… L’équipe a tous les éléments en main pour aller chercher le Graal. Si je dois énumérer un point faible, c’est qu’il me semble qu’il manque un ou deux leaders comme Bozon dans le vestiaire. Bezina est là, mais son rôle n’est pas forcément facile. Evidemment, il est très difficile d’y porter un jugement sans avoir accès au vestiaire.

Je me suis amusé à lire le titre de l’article du Matin du jour de Bezina « On aurait préféré Lausanne » (moi aussi). Un peu comme quand McSorley dit à Kossman qu’ils trouvent les joueurs d’Ambri fatigués. Zug a largement dominé les genevois durant le championnat (4 victoires pour Zug). Les genevois ne partent pas favori; mais ils ont de gros arguments à faire valoir. La série peut devenir physique, les zougois ont du répondant, toutefois, les genevois ne sont pas en reste.

Je me réjouis d’encourager ces guerriers qui attendent tous ce moment depuis le début des entraînements l’été dernier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s