Les vautours sont aux abois

L’animal est blessé. Il souffre sportivement. La page 302 du txt est intraitable. 10ème place du classement, 14 matchs, 10 défaites, 26 buts marqués pour 45 buts encaissés.

L’animal est faible, après 17 ans à la tête de l’équipe, McSorley n’est plus le coach. Woodcroft un inconnu du championnat suisse, jeune entraîneur canadien venu de KHL a repris l’équipe. Il impose un changement de système et une approche différente du coaching.

Les charognards sont aux abois prêts à en finir avec l’animal blessé. Une activité agressive et débordante sur le forum de certains pseudos qui sont bien calmes quand « tout va bien ». Le seul qui manque à l’appel est Jean Cusson qui ne manquait aucune occasion pour critiquer McSorley. Les autres (Alois, Bezina, Jack70, Keith77, Le Portier, etc.) sont bien présents, mais sont-ils vraiment si nombreux ?

Dans ces conditions, les journalistes passent à l’offensive. Le détective Berset à sorti sa loupe pour le 19h30, rien que ça. Ils balancent les arguments, sans faire la différence entre celles trouvées sur le forum et les faits confirmés par le club. Par exemple, le club n’a jamais informé des ventes d’actions de McSorley en 2016, le salaire de McSorley est évoqué. Alors que McSorley confirme dans le sujet qu’il est directeur sportif, le « journaliste » précise que McSorley est sans réel pouvoir. La parole est donné à Surdez à l’origine d’un commentaire l’année dernière qui parlait de faillite imminente pour le club. Un commentaire qui a fâché beaucoup de supporters car le journaliste n’a jamais démontré que les craintes de faillites étaient basées sur des faits concrets. Le détective Berset parle de sponsors qui sont inquiets car on parle de déficits de plusieurs millions de francs. Depuis plus d’an, les journalistes informent que les sponsors parle de déficits et de gestion catastrophique. Les supporters attendent toujours qu’ils donnent la parole aux sponsors afin d’entendre ce qu’ils en pensent. Le détective donne la parole à un ancien joueur et à un responsable d’un club de soutien. Aucune de ces personnes parlent de déficits ni de gestion financière.

En tant que supporter, je suis choqué de ce comportement, une envie de rejoindre les initiateurs No Billag pour ne pas savoir qu’une partie de mes factures Billag servent à payer le salaire de ces journalistes.

Et si derrière certains charognards du forum se cachaient des journalistes ? Afin d’alimenter les rumeurs, faire monter la sauce auprès des supporters inquiets ?

La situation sportive actuelle mérite des inquiétudes de la part des supporters. Ils aimeraient aider le club, ils évoquent des pistes qui peuvent partir dans tous les sens. Toutefois, depuis que la Ville de Genève a confirmé que les investisseurs de la patinoire ont la capacité financière pour construire une nouvelle patinoire, c’était un sujet de conversation qui avait disparu des brèves de comptoir des supporters genevois.

Avec McSorley, Gillis et Henning le club a beaucoup d’expériences techniques sur le hockey. Ils doivent gérer cette tourmente médiatique et populaire afin de protéger les joueurs et les coachs qui doivent trouver les solutions sportives afin d’aller chercher une qualification aux play-offs que tout le monde attend à Genève.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s