Un apport de 1,2 millions de franc

DCC7144E-DBD6-4C84-906F-45BE5F7FE38A

Par communiqué de presse, le 21 novembre 2017, le club informait qu’une tension de trésorerie pouvait intervenir dans les mois suivants. Cette tension de trésorerie était expliquée par des avances pour le compte de GFH ainsi que par des avances liées au projet de la nouvelle patinoire. Les investisseurs se sont engagés en septembre 2016 de rembourser le club de ces avances pour un montant de CHF 3’000’000 dès réception d’une garantie des autorités cantonales au sujet de la nouvelle patinoire.

Hier, le club a communiqué que Hugues Quennec, Mike Gillis et Peter Gall apportent un montant de CHF 1’200’000 par communiqué de presse. Le déficit maximal à la fin de la saison est estimé à CHF 6’000’000. Il s’agit d’un mesure prise avant la mise en place de mesure pérenne. Plusieurs options sont actuellement à l’étude, soit indépendamment ou en lien avec le projet de la nouvelle patinoire. Elles devraient se finaliser au cours des prochaines semaines.

Je constate qu’il s’agit d’un apport personnel de trois membres du Conseil d’Administration sans l’aide des investisseurs du projet immobilier. Avec cet apport, ces membres du Conseil d’Administration démontrent leur confiance envers la situation financière du club. En effet, si le club est au bord de la faillite comme annoncée depuis plus d’un an par les médias, ils prendraient le risque de perdre cet argent dans la cadre d’une faillite ou d’un dépôt de bilan.

Hugues Quennec est aujourd’hui actionnaire à 100% du club avec un accord de vente de 50% des actions à Mike Gillis si le projet de la nouvelle patinoire est garantie par les autorités cantonales.

Ces derniers mois, la presse s’est focalisée sur la santé financière sans parvenir à démontrer que des créanciers ne sont pas payés à l’exception de la Ville de Genève pour le loyer de la patinoire d’un montant de CHF 80’000. Pour rappel, les autorités cantonales ont exigé le versement de CHF 3’000’000 à titre de garantie. Ce montant a été avancé par le club. A ce jour, les investisseurs se sont engagés à financer la construction du projet immobilier et attendent patiemment une lettre d’intention des autorités cantonales avant de rembourser le club de cette avance et des frais d’études liés à la nouvelle patinoire.

Un groupe de VIP ont parlé avec la presse pour relater la gravité de la situation financière avec un trou selon leur dire de 7 à 8 millions sans préciser s’il s’agit d’un manque de trésorerie compensées par des actifs ou des pertes. Ils sont prêts à racheter le club afin de combler ce trou et prêts à financer le budget de la saison dernière. Ces repreneurs parlent régulièrement avec la presse ces dernières semaines tout en exigeant de conserver l’anonymat. Les supporters n’ont pas la connaissance de leur capacité financière, ni de leur projet sportif et encore moins leur projet pour une nouvelle patinoire. Sur la base de ces informations, les supporters exigent un départ Quennec en prenant le risque de laisser filer un projet de patinoire financée à 100% par des privés trouvés par Quennec et de laisser le club à la merci de personnes incompétentes pour gérer un club sportif professionnel. Je tiens à préciser que sans informations précises au sujet de la situation financière du club, je refuse de prendre en considération que cette crise de trésorerie est le résultat d’une accumulation de pertes. L’apport de CHF 1’200’000 de trois membres du Conseil d’Administration démontre également la confiance de ces derniers au sujet de la situation comptable du club.

Quelles sont les options pour le club et le conseil d’administration ?

La première semble évidente, ils comptent sur la bonne volonté des autorités cantonales en vue de construire une nouvelle patinoire avec le financement privé. Malheureusement, les magistrats semblent prudents et sur la réserve et avance à leur rythme. Cette lenteur a des conséquences sur la trésorerie du club. Toutefois, dès qu’ils auront donner des garanties financières, les investisseurs rembourseront toutes les avances relatives au projet de la patinoire et prendront à leur charge tous les frais futurs de ce projet.

Options dans le cas où les autorités ne délivrent pas de garanties ou tardent trop pour les délivrer :

Hugues Quennec, avec l’accord de Mike Gillis, peut vendre le club à des repreneurs. Mike Gillis et les investisseurs sortiront du projet et toutes les avances faites pour la nouvelle patinoire ne seront plus des avances mais des pertes pour le club. Les repreneurs devront acheter les actions du club et combler les pertes du club. Le plus difficile consistera de relancer un projet de nouvelle patinoire dont il semble certain que l’Etat n’est pas prêt de financer.

Mike Gillis et les investisseurs peuvent décider d’abandonner tout projet en Suisse. Ils peuvent aussi décider de chercher une autre solution en Suisse afin de devenir propriétaire d’un club de hockey suisse. Une option serait de racheter un club de LNA, il est difficile d’imaginer quel club serait à vendre, instinctivement j’exclue Bern, Zurich, Lugano, Davos, Zug, Lausanne, Fribourg, Biel, Langnau. Il reste Kloten et Ambri. L’autre option serait de racheter un club de LNB avec l’ambition de créer un projet ambitieux avec un complexe d’une nouvelle patinoire ou encore un projet complètement nouveau avec la constitution d’un HC Valais par exemple.

Enfin, je me suis posé la question si le club peut envisager de quitter Genève pour s’établir dans une autre ville de Suisse. C’est possible en NHL, mais je doute que cela soit envisageable en Suisse.

En tant que supporter du club, je suis déçu du comportement de la presse et regrette l’immobilisme des autorités genevoises. Toutefois, je continue de garder espoir que ces difficultés puissent se résoudre rapidement afin de voir évoluer le gshc pour le gain d’un titre dans une nouvelle patinoire dans un futur pas trop éloigné.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s