Kevin Romy, Merci

Après 17 ans de carrière en NL (726 matchs plus 114 matchs de playoff), nous ne reverrons plus le génial centre Kevin Romy. C’est une grande perte pour le GSHC et aussi pour tout le hockey suisse.

Il a porté le maillot grenat pendant 10 saisons avec un intermède de 7 ans à Lugano. Il a tellement manqué au GSHC lors des deux finales de 2008 et 2010.

Je ne partage absolument pas la conclusion qu’il a été poussé vers la sortie par le GSHC. A mes yeux, cela serait une erreur de la part des dirigeants de pousser vers la sortie un joueur ayant tant apporté au club. Le genre d’erreur qui peut se payer cher sur le temps.

Je pense plutôt que comme il l’a démontré tout le long de la carrière, Kevin Romy est un joueur brillant et intelligent. Il a pris cette décision pour des raisons de santé et son incapacité à continuer de jouer au plus haut niveau dans le futur.

Pour m’en convaincre, il me suffit de lire l’excellente interview dans la Tribune :

« …C’est une décision mûrement réfléchie. Je ne l’ai pas prise sur un coup de tête. Cela faisait un certain temps que je me posais des questions. Mais la saison dernière a peut-être été celle qui a fait pencher la balance et j’en ai parlé lors de mon entretien de fin de saison avec le club. J’ai été touché tant à la clavicule qu’au poignet. Et comme ces dernières saisons je n’ai pas toujours été dans une forme optimale, j’ai pris cette décision de raccrocher les patins. Les blessures à répétition ont probablement eu raison de mon envie de continuer à jouer au hockey sur glace. Le choix est difficile, mais il s’est imposé peu à peu à moi.

J’avais vraiment à cœur que ce départ se fasse d’un commun accord avec le club. L’argent n’est pas le seul moteur et, dans ce cas précis, il y a bien d’autres choses qui rentrent en ligne de compte. La santé me semble être bien plus importante encore.« 

 Je ne suis pas un tricheur et je n’aurais pas accepté de me présenter à la patinoire en sachant pertinemment que je n’étais pas à 100% de mes capacités.

Après le départ de Vukovic, une autre page importante se tourne. L’équipe doit continuer d’aller de l’avant et avec le projet de la Fondation 1890, cette retraite sportive donne la chance à des jeunes et talentueux centres formés au GSHC de pouvoir se faire une place en NL. On peut citer Maillard et Smirnovs sans oublier Patry.

Je regrette ce départ prématuré et je remercie du fond du coeur ce magnifique joueur qui m’a procuré de magnifiques émotions. Je lui souhaite beaucoup de bonheur et une excellente santé pour la suite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s