Christophe Stucki quitte le GSHC… [Le Remake]

Trois années après son départ et seulement une année après son retour, je vais tenter de décrypter une deuxième fois le même sujet. Pour ceux qui ont le courage de relire la première version c’est ici.

Il faut dire qu’en trois ans, il s’en est passé des choses au club avec en conclusion le départ de Quennec et des canadiens.

Tout de même surprenant qu’une petite année après avoir obtenu son retour, il est débarqué. Comme d’avoir remis McSorley sur le banc pour le lui enlever une saison plus tard.

Avec Quennec, le club n’était pas un modèle de transparence. Toutefois, le club communiquait régulièrement sur les comptes et le projet de la nouvelle patinoire. Depuis l’arrivée de la Fondation 1890 s’est devenu aussi opaque que le MI6, une pratique bien huilée avec tout ce qui est autour de Wilsdorf.

Je peux entendre qu’avec le restructuration de l’administratif au niveau du groupe 1890, le club n’avait plus de raison d’avoir un directeur financier (une économie supplémentaire, j’y reviendrai plus bas).

Toutefois, le club doit avoir à sa tête une forte personnalité pour convaincre les sponsors et mécènes de soutenir le hockey et pour faire bouger les choses au sujet de la patinoire.

Je ne souscrit pas aux théories lues ailleurs que ce départ est une étape pour se débarrasser à terme de McSorley. McSorley a obtenu des résultats sportifs exceptionnels depuis son arrivée à Genève. Par contre que cela soit avec Anschutz, Quennec et les canadiens, cela s’est terminé avec une crise financière et le rachat par la Fondation et un échec complet sur un projet concret de nouvelle patinoire.

Contrairement à ce que j’imaginais la Fondation jusqu’à présent a mis en place des directions et staff technique qui fonctionne et c’est un constat également valable pour le SFC (alors que peu de connaisseurs était emballé par la nomination de Geiger). Il reste encore beaucoup d’étapes à franchir, mais je suis surpris en bien comme on dit chez nous.

McSorley est Directeur sportif et je n’ai pas de doute qu’il travaille en pleine sérénité et confiance sur le projet sportif du club.

L’opacité et ce départ laisse la place à toutes sortes d’interprétations. Ce départ donc pourrait-il être expliqué dans des tensions entre la Fondation 1890 et Stucki avec les économies que j’ai constaté dans cet article ? Impossible de savoir ou est passé la différence de budget (une diminution du financement par la Fondation, une répartition différente avec une augmentation de financement pour le foot justifié par la promotion, une diminution des sponsor comme Gunvor et autres, une prévision de chutes de ventes d’abonnements et de billets, etc).

Ou faut-il plutôt voir dans ce départ un lien avec le projet de la nouvelle patinoire. A l’époque de Quennec, Stucki était responsable de ce projet sans succès, quel était son rôle depuis son retour sur ce projet, quels sont ces rapports avec les politiques, était-il impliqué avec le dernier projet Plan ?

Bref, aujourd’hui très difficile d’en conclure quoi ce soit sur les raisons du départ de Stucki.

Il est primordial que le projet de la patinoire avance et je ne doute pas que la Fondation a conscience de l’importance de cette construction pour l’avenir du club.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s