Une ligue fermée, une conséquence pour le GSHC ?

Cette pandémie a engendré des difficultés financières pour l’ensemble des clubs de la Ligue Nationale Suisse. Elle a démontré à quel point les clubs n’étaient pas préparé à une crise et leur fragilité financière.

Pour le court terme, les clubs ont décidé d’ajouter deux matchs dans la saison régulière et de supprimer la relégation pour la saison 2020/2021. Par contre, un club de la Ligue Suisse (SL ou ex-LNB) pourra être promu (lex Kloten). 

Depuis la promotion du GSHC, j’étais favorable à une fermeture de ligue. Le risque de relégation peut avoir des conséquences financières lourdes pour les clubs, Genève, Biel, Langnau, Lausanne, Rapperswil ont vécu des années compliquées avant de retrouver l’élite. Ce risque de relégation peut engendrer une gestion financière désastreuse en dépensant des sommes importantes pour l’éviter. Elle empêche aussi la prise de risque afin de donner des responsabilités à des joueurs inexpérimentés. J’ai le sentiment que beaucoup de supporters, commentateurs, joueurs et clubs sont favorables à l’idée de fermer la ligue. 

Après un échange avec Quentin Jeannerat, journaliste au Quotidien Jurassien, je me suis rendu compte qu’une ligue fermée ne correspondant pas à l’esprit que je me fais du sport et qu’il s’agit d’une étape supplémentaire de transformer le sport en spectacle. A la suite de cette échange, je me suis rendu compte que mon désir de fermer la ligue était plus en lien avec mon désir de protéger le GSHC du risque de relégation. Bref, ce n’est pas le sujet de cet article et je recommande la lecture de son commentaire du 20 mai dernier.

Cette question de la fermeture de ligue devrait être traitée dans un futur proche. Dans une ligue fermée, il est logique qu’une invitation d’y participer n’est plus basée sur un critère uniquement sportif. Le nombre d’équipe (aujourd’hui 12) devra être déterminée. Les TV (UPC pour le hockey et Teleclub pour le foot) sont contre une augmentation du nombre d’équipes qui rend le produit moins rentable. A priori, le championnat sera organisé entre 12 clubs. Pour se faire, les clubs décideront d’enlever la responsabilité d’organiser le championnat à la SIHF (fédération suisse) et mettrons en place une nouvelle organisation ayant comme seule fonction d’organiser et vendre le championnat.

Dans le cas où Kloten sera promu à la fin de la saison 2020/2021, le championnat 2021/2022 se disputera avec 13 équipes. Si la décision de fermer la ligue intervient d’ici là, un club risque devra être exclu de ce championnat fermé. Ainsi, cela ne sera pas forcément l’équipe qui finira dernière à la fin du championnat. Il s’agira d’évoluer d’autres critères; financier bien entendu mais également en terme de qualité du produit proposé.

La Ville de Genève a présenté cette semaine un plan de 300 millions de francs pour le sport (article de la tdg). Ce plan ne prévoit pas de nouvelle patinoire, par contre, un montant de 18 millions est budgété pour 2021 pour changer le système de refroidissement de la glace aux Vernets. Depuis 2000, la Ville a certainement dépensé plus d’argent pour maintenir cette ruine en fonction que ce qu’aurait coûté une nouvelle patinoire. Nous savons que la Ville de Genève a transmis au Canton le « projet » de la nouvelle patinoire au Trèfle-Blanc. A ce jour, le terme « projet » semble loin de la réalité, les terrains ne sont pas entièrement disponibles, il n’y aucun financement, aucun projet architectural, rien d’autres qu’un discours d’un Conseiller d’Etat et la mise en place d’un comité qui vient d’être re-constitué, pu…. 20 ans qu’on en parle !

Enfin, le club est aujourd’hui détenu par la Fondation 1890 dont le but est la promotion du sport, formation et éducation sportives de la jeunesse. J’ai un doute qu’une ligue fermée qui aura le but de développer le hockey professionnel à l’image des ligues américaines soit compatible avec le but de cette fondation.

Sans nouvelle patinoire, avec 13 clubs en NL, un propriétaire dont le but est de former et éduquer les jeunesse, est-ce opportun de se poser la question si le GSHC sera toujours de la partie ?

Un commentaire sur “Une ligue fermée, une conséquence pour le GSHC ?

  1. reflexion sur la fermeture de la ligue très intéressante…merci pour l’info des 18 millions réinvestis aux vernets…on est pas près d’avoir une patinoire digne de ce nom pour le GSHC…pendant ce temps Fribourg, Lausanne, Zurich…Bienne et Zoug il y a qqes années…même Ambri!!!! Sur le moyen terme le GSHC risque d’avoir du mal à tenir la distance avec les nouvelles infrastructures des autres clubs…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s