Sanction, l’intention est-elle toujours déterminante ?

Le championnat débute avec différentes discussions au sujet de charges; certaines ont été sanctionnées, d’autres ignorées.

Le sport est rempli d’émotion et une charge peut déclencher des réactions fortes et divergentes. Une grande part de la discussion s’est porté sur l’intention de l’agresseur, on parle aussi du comportement fautif de la victime. Ces deux éléments ne sont pas déterminants pour conclure si un contact doit être qualifié comme fautif et donc sanctionné.

Lire la suite

Quelle perspective pour la saison 2019/2020

Le GSHC va débuter une phase différente que celle qu’il connaît depuis l’arrivée de McSorley à Genève. Il a participé uniquement à deux reprises aux play outs depuis son arrivée en NL. Lors de la conférence de presse le club a été clair, il ne parle plus de titre. L’objectif est la qualification en playoff. Pour se qualifier, le GSHC devra se placer à la fin de la saison régulière devant une équipe de son groupe géographique. Cet objectif est aujourd’hui difficile et ambitieux.

Lire la suite

Mise à jour de la page des budgets du club

Il est fastidieux de mettre à jour les informations sur les budgets des clubs de NL. Je regrette que la ligue n’oblige pas la publication sur les chiffres liées à l’activité sportive des clubs. Davos ne publie plus leurs comptes annuels sur leur site internet depuis 2017/2018. Fribourg et Zug sont les derniers clubs transparents à publier leurs comptes.

Lire la suite

Economie ?

Depuis que la Fondation 1890 a acheté le gshc, le club n’a jamais communiqué sur son budget. Je regrette cette non-transparence.

Après le retrait de Kevin Romy, McSorley a déclaré dans la tdg : « L’engagement d’un joueur du calibre d’Eric Fehr n’aurait probablement pas été possible sans le retrait de Romy ».

Lire la suite

Patrick Emond, nouveau coach

Patrick Emond

C’est encore et toujours difficile de voir McSorley quitter le banc.

J’ai été particulièrement heureux de suivre le GSHC avec Chris McSorley derrière le banc, particulièrement la fin du championnat et les playoffs face au futur vainqueur du championnat.

Lors de la conférence de presse, je comprend que dès le retour aux affaires de McSorley derrière le banc, il était prévu que cette responsabilité serait limité à une saison. Lors de son retour, j’avais évoqué le risque et le danger du cumul des responsabilités dans mon article Chris is back ! Je n’avais pas imaginé que son retour serait aussi limité dans le temps. Le Conseil d’Administration semble avoir pris cette décision afin que donner un rôle de nettoyeur à Chris McSorley afin de faire disparaître toutes traces de l’ancien propriétaire et ces associés.

Lire la suite